SOMAPEP-SA : L’espoir malgré les difficultés

Logo SOMAPEP

S’il a connu des difficultés au cours de l’année 2019,
la Société malienne de patrimoine de l’eau potable (Somapep) a de réelles
ambitions pour 2020. Elle a adopté son budget pour la nouvelle année en
recettes et en dépenses à plus de 68,3 milliards de F CFA, avec des prévisions
d’investissements de plus de 65,8 milliards de F CFA, soit une augmentation de
6,3 %.

La Société malienne de patrimoine de l’eau potable a tenu, vendredi 3
janvier 2020, son 39e Conseil d’administration, présidé par Nancoma Keita,
président du Conseil.

Selon M. Keita, l’année 2019 a été difficile à cause des nombreux défis
auxquels la structure a été confrontée. Parmi celles-ci, a-t-il cité, l’absence
de paiement de la redevance-concessionnaire que doit la Somagep-SA ce, malgré
les dispositions contractuelles qui les lient. “L’augmentation des
charges d’exploitation due à l’élargissement du périmètre de concession de la
Somapep-SA de 18 localités est passée à 90 centres, englobant ainsi tous les
chefs-lieux de cercle et quelques grandes villes stratégiques et frontalières
ont eu de sérieuses incidences sur les maigres ressources du secteur”,
 a
ajouté l’ancien ministre de l’Environnement.

A défaut d’avoir ce qui lui revient de droit avant cette session,
l’alternative trouvée pour la Somapep-SA afin d’assurer ses charges de
fonctionnement et d’investissements durant 2020, affirme M. Keita, a été la
reconduction du prix patrimoine consensuel déterminé conjointement en 2017 avec
l’exploitant.

Toutefois, en dépit de tout ce qui précède, la Somapep, “a tenu
bon, comme en témoigne la poursuite des nombreux projets et programmes initiés
les années précédentes et dont l’impact se fait déjà sentir sur le quotidien de
nos compatriotes aussi bien de la capitale que dans les centres de
l’intérieur”.
 Et de citer les grandes réalisations menées courant 2019
dans les grandes villes du pays et à Bamako notamment la mise en service de la
nouvelle station de traitement d’eau de Kabala. Selon le PCA, Kabala permettra
de faire face, cette année, à la période de pointe et de doper considérablement
les recettes générales grâce à l’opération 100 000 branchements sociaux qui
sera mise en œuvre cette année.

Aussi, l’année 2020 s’annonce, selon lui, sous de bons auspices avec la
mise en service de la 2e tranche des 144 000 m3/jour de Kabala.

C’est dans ce contexte particulier et sensible, affirme Nankoma Keita, que
le budget de la Somapep-SA pour l’année 2020 a été élaboré en recettes et en
dépenses à plus de 68,3 milliards de F CFA, avec des prévisions
d’investissements de plus de 65,8 milliards de F CFA contre 61,9 milliards en
2019, soit une augmentation de 6,3 %.

“Nous sommes optimistes pour l’année 2020. Mais, nous devons garder à
l’idée l’esprit du sacrifice pour atteindre nos objectifs. Le défi est assez
grand. Mais, il demeure à la portée de nous tous”,
 a-t-il annoncé.

Amadou Sidibé.

Source : Journal Mali Tribune

Partager cet article